Un bébé qui s'éveille

Publié le par Mamancouleur

On s'en rend compte tous les jours. d'abord, il tient bien assis, et donc on peut l'asseoir n'importe ou, c'est bien pratique: pas besoin de chercher un siège, une couverture,...
Sa soeur est pour lui un spectacle et lui suffit pour ne pas s'ennuyer. Il recherche la moindre occasion pour éclater de rire. Pour s'occuper, il met les jouets à la bouche, ou les jette du haut de sa chaise. Si on lui met une serviette sur le visage, il attend sans bouger et le sourire aux lèvres, qu'on lui enlève. En fin de repas, il mange le bord de sa chaise, et prenant appui sur ses pieds, il se met debout! C'est aussi un grand bavard.
Il ne cherche pas encore à se bouger par lui même, alors on ne le met plus dans le transat, seulement la couverture: assis avec les jeux à distance, ou allongé. Il veut bien rester seul un moment.
Quand il a besoin de quelque-chose, il se remue nerveusement en râlant.
Au niveau alimentaire: il tète longuement 4à 5 fois par jour, et mange 3 repas. Dans ses purées, je lui mets de la farine de maîs ou de riz, pour épaissir à la place de la pomme de terre. Il a même gouté au lait d'amande, mais pas aimé; la prochaine fois je mettrai un peu de sucre.

Sa grande soeur: une pipelette! Elle plus que jamais dans les questions, et a des réparties amusantes. Elle est un peu dans l'imaginaire comme un jour elle me dit: "la semaine dernière Jésus était malade!!!!!!!!"
Elle est une vraie mère pour son petit Loup: l'embrasse, lui donne l'homéopathie, lui apporte ses jouets, lui explique des choses...ils jouent tous les deux, sagement assis côte à côte. Et lui ne la lâche pas des yeux...
Elle sait presque s'habiller toute seule, mais il faut l'encourager.
Elle devient plus sociable: elle va spontanément avec les autres enfants, avant elle restait accrochée à nous...
Encore un peu réfractaire à la politesse envers les autres...
Elle joue dehors tout seule quand je lui demande: camion, sable, va cueillir des fleurs...

C'est très agréable d'être avec eux, la vie s'écoule doucement...

Commenter cet article