Crise des trois ans?

Publié le par Mamancouleur

Ma fille est dans une période difficile, et c'est fatiguant pour nous. Elle dit non systématiquement, même pour les choses qu'elle aimait avant. Quand je lui propose une activité, elle refuse toujours. Si je la laisse , elle fait des bêtises, embête son frère, se couche par terre en gémissant. Quand on lui pose une question, elle répond "je sais pas" ou une mauvaise réponse.

Elle se met dans des colères impressionnantes, quand elle refuse de faire ce qu'on a demandé, et qu'on la laisse seule. Des hurlements pendant une demi-heure, elle a l'air possédée. Ensuite elle réclame la gigoteuse et s'apaise; je vais la voir, elle a évacué la tension maintenant elle est désemparée, l'âme en peine. Je la prends contre moi, lui caresse le dos et lui dis que la colère est partie, on en veut pas de cette colère et on en parle plus. Après quoi je l'aide à faire ce qui était demandé, et je retrouve une petite fille sereine.

Elle en arrive là, au bout d'un certain temps d'ennui ou elle refuse les activités qu'on lui propose, et donc reste sans rien faire;  j'ai repéré aussi que plusieurs émotions se bousculent dans sa patite tête: parfois, elle devient soudainement triste, sa petite bouche veut pleurer, alors je la serre contre moi et lui dis que je serai toujours là pour l'écouter, qu'elle peut me parler de son chagrin; que parfois maman ou papa est triste,ça arrive.
De courts moments, elle est comme avant, trouve une activité, la fait avec grande concentration et sérieux; et puis vite repart dans les bêtises, les "je veux rien".
Elle est dans la contradiction, si je lui montre un jeu, elle le fait mal ou ne veut pas faire; si elle décide seule de le faire, ça se passe bien mais là encore dure peu de temps.

J'ai mis un temps avant de réagir et l'aider vraiment;  je me rends disponible pour elle dès son lever, et lui demande moins de choses. J'attends qu'elle soit prête à se lever , l'habille, lui donne le biberon dans les bras.
Je la laisse faire ses bêtises sans la disputer et ensuite on nettoie ensemble.
J'accours dès qu'elle pleure et la serre dans mes bras: cette nuit on a eu le doit à une belle crise de pleurs.
J'essaie de proposer des activités, si elle les fait mal je trouve quand même une gentille remarque à faire.
C'est probable que je ne lui propose pas les activité qui l'aident à se recentrer, et se construire, pourtant j'essaie...

Hier matin, je me sui beaucoup occupée d'elle donc ellle était bien; on a fait le bain, je lui ai donné plusieurs récipients pour transvaser:



 
















 
Elle a  beaucoup aimé, fait ses expériences, main droite puis main gauche, appuyer sur l'objet pour le faire couler...
On a aussi eu des discussions, notamment pourquoi la tasse a une anse, comment vivent les marins sur leur bateau.

L'après-midi, tout s'est mal passé et perdant patience, je lui ai demandé de jouer seule dans sa chambre.
En effet, elle avait pris la tour rose, mettant un cube sous chaque pied et sous ses fesses...
Discrètement, je sui venue voir ce qu'elle faisait: elle avait empilé les plus gros en deux tours, et disposait les troix plus petis, délicatement l'un à côté de l'autre dans le bon ordre.
J'étais donc contente qu'elle fasse des choses constructives.
Puis plars tard, alors que je n'entendais plus rien:

















Elle sait donc découper! Voilà une activité qui va nous ouvrir des portes...
Journée fatiguante, mais maintenant je sais mettre à sa dispôsition..

Commenter cet article