Une élève brillante

Publié le par Mamancouleur

Maria s'intérèsse très tôt aux mathématiques, et intègre à 13 ans un collège de garçons, ce qui déplaît à son père qui la voyait plutôt institutrice. Elle découvre la biologie et décide de devenir médecin. Elle  obtient le diplôme de l'école technique en 1886, et le baccalauréat en 1890.

Elle s'inscrit à la faculté des sciences à Rome et obtient une licence de sciences naturelles puis entre à la faculté de médecine et de chirurgie de Rome. Face à l'hostilité de son entourage, sa mère la soutient.

Elle soutient sa thèse de doctorat le 10 juillet 1896 :les hallucinations antagonistes"; elle rapporte dans cette thèse divers cas cliniques d'hallucinations de différents types: auditifs, musculaires,...et conclut que les causes sont à chercher dans la vie normale.

C'est une réussite pour Maria qui devient ainsi une des premières femmes médecin d'Italie

Commenter cet article